• Anne-Flore here with the Mid-Winter news post !

I can’t believe how the time runs quickly once the winter begins! My january was kind of a mess and I’m glad to be back on my winter trip schedule! My January blog starts on the 1st or better yet on new year’s evening when Vanessa Andrieux, David Ptschi, and I decided to join Darius Heritschian in Morgins for a friend’s Raclette. It was dumping big time that night and most of mountains pass were closed which forced us into driving all around “Les Portes du Soleil” in that heavy snowfall. Which took us 2 extra hours to get there. Happy to arrive there safe, we spent the night playing the “who am I” game each of us with a pink post it stuck on our foreheads. It was fun and a quiet night for us. The next morning when I opened my eyes there was no dancefloor’s regret in my thoughts when I realized that the sun was shining over fields of shiny and untracked powder! The 1st of January always is one of the best days of the season as everybody else is in big hangover pain and most don’t even make it up on the mountain! The next day we met the kids from Geneva Fefe et Maico who had a much longer new year’s party then us for a backcountry kicker. The landing happened to be quite flat and I ended up landing in my own whole and hurt my shoulder. I needed to tae a break and I was sure I would still go up and ride if I had to stay in the mountains so I decided to drive to the ocean to forget about all that powder left in the Alps, but even there it snowed, all got covered in white and still I had to wait until end of January before I could ride again. When I got back in the mountains, Vanessa managed to come shoot some cliffs in Avoriaz with Stefane Routin, Caroline Beliard and Gary Zebrowski. The entire snowboard business drives to Munich in the first days of February to attend to Ispo a tradeshow where all the brands display their new products and graphics, and I went there to launch my por model perfume Flore-ette by Les Ettes (www.lesettes.com) I created a sent made with monoi flower, orange tree flower and apricot and I got to admit that I love the result! On my way back I had a hard time to find a photographer and a crew to go shoot with but lucily I got in touch with Christian Brecheis who proposed to go to Italy in the Dolomites. I was on a 9 hours drive first thing the next morning. We found amayzing powder there and did get a couple pillow lines. Unfortunately the strong winds trashed it all during the night and nothing was left for us to work with. On top of that Christian had an infection in his ear and had to go back to germany to see his doctor. So I decided to go visit my grand mother in Liechtenstein 5 hours away. On the way I got a hold on Matthieu Georges a French photographer whowas leaving to Japan the next day. He said I could come along and I did. drove across Switzerland on that same night to catch a flight on the early next morning out of geneva to Tokyo. And here I am in Japan. I ll be here for 10 days and I ll give you news as soon as I get back... En français: Salut à tous, c’est fou comme le temps passe vite dès que l’hiver commence. Le 1er janvier ou plutôt le 31 décembre au soir ; Vanessa Andrieux, David Pitschi et moi avons pris la route pour rejoindre Darius Heristchian à Morgins, en faisant le tour des portes du soleil par les petites routes. Comme chaque année à cette date, il s’est mis à neiger de gros flocons et les cols étaient fermés. Au final, ça nous a pris deux heures de plus que prévu. Contents d’arriver sains et saufs, nous avons passé la soirée à jouer au jeu “qui suis-je“. Nous étions chacun avec un post-it collé sur le front à se creuser la creusé la cervelle pour trouver s’il était fictif, vivant ou mort. Après ça, d’une décision sage et commune, nous nous sommes tous couchés tôt, même Vanessa ! Enfin, malgré elle. Cette décision était de loin la meilleure quand nous avons ouvert les yeux le lendemain pour découvrir 40 cm de neige fraîche et le ciel bleu. Le 1er janvier est définitivement la meilleure journée de l’année sur les pistes ! Dès le lendemain, nous avons été rejoints par Fefe, Maico et… qui n’étaient pas rentrés du tout le soir du réveillon. Nous avons shapé un kick dont la réception était trop plate où je me suis fait une entorse de l’épaule. Du coup, j’ai décidé de descendre dans le sud-ouest pour ne pas succomber à la tentation de rider quand même. Arrivée à Hossegor, il s’est mis à neiger de gros flocons, tout était recouvert de neige. Les routes non déneigées, sans sel ou gravillons, nous aurons coûté un accident à 10km/h. Même si dans le sud-ouest je n’étais pas à l’abri de le neige fraîche, j’ai du attendre jusqu’à fin janvier pour me remettre à rider. Vanessa Andrieux a réussi à se libérer deux jours où nous sommes allées rider quelques cliffs à Avoriaz en compagnie de Caro Béliard, Stef Routin et Gary Zebrowski. Début février, rendez-vous incontournable pour toutes les marques de snowboard à Munich et son traditionnel Ispo, avec les nouvelles collections à découvrir. J’y étais pour le lancement de mon pro model de parfum, “Florette“ par les Ettes. Composé de Monoï, de fleur d’oranger et d’abricot ; il sera dispo dès le mois de mai dans les snowshops ou sur www.lesettes.com. À mon retour d’Ispo et n’ayant pas de part vidéo avec un crew cette année, j’ai eu beaucoup de mal à trouver un photographe avec qui aller shooter. Sur Skype, je suis tombé par hasard sur Christian Brecheis, un photographe allemand qui me proposait de le rejoindre dans les dolomites. Départ au petit matin pour 9 heures de route ! Ça avait beaucoup posé, mais le soleil avait déjà pas mal transformé la neige. Nous avons tout de même trouvé une ligne de pillow en bord de route où la neige était encore légère. Nous logions au camping, sans eau, mais avec un jeu de Uno et une centaine de mandarins ! Tout était prometteur puisqu’il s’est mis à neiger. Mais le lendemain, les ravages du vent n’ont rien épargné, ce qui a poussé Christian à repartir en Allemagne pour se soigner d’une infection à l’œil. Du coup, j’ai pris la route dans le sens inverse pour rendre visite à ma grand-mère du Liechtenstein. Je suis finalement arrivée après 6 heures de route dans une tempête de neige. J’en ai profité pour appeler le photographe Matt’ Georges qui m’avait parlé d’un voyage au Japon auquel je n’avais pas pu me greffer sur le moment. Depuis ça, la mise a changé et je suis parvenue à m’incruster dans le trip après pas mal de coup de téléphone de ma part, de la sienne et de Billabong. Du coup, je me tape 5 heures de voiture dans l’autre sens (et toujours dans la tempête !) pour rejoindre l’aéroport de Genève pour Tokyo. Je viens d’arriver et il manque un peu de neige, mais le bulletin météo est de notre côté pour les prochains jours. Ma colonne s’achève alors que l’hiver ne commence vraiment qu’à peine avec beaucoup de voyages en perspective. J’invite ceux que ça intéresse à visiter mes blogs sur annefloremarxer.com. Je vous souhaite un été tout aussi bon que notre hiver l’a été jusqu’ici. Bises à tous [gallery link="file" columns="4"]