• East Coast, North Island.

East Coast, North Island. A four hour drive from the Mount Maunganui brought me to Hick's bay, where I thought I would get a little easterly swell. A windy and hilly road introduced me to the wilderness of the East Coast. Just a few houses, gathered together, appeared sometimes but I mainly drove through a deep pine forest. I appreciated its freshness after a hot sunny day, which is not unusual in this season. Although the protected bay was disappointing in term of waves, it's a pretty little place sheltered into the valley. Life looks sweet and there's no hurry. I guess local people live of fishing and farming, and tourism in the high season. Thanks to the advice of surfing mates, I found a three foot left hander, breaking on a sandy bottom by a river mouth which made the water chilly but the wave was hollow and pealing. At the East Cape, I enjoyed the sunrise. This if the first place in the world to get the sunshine. Sunrises are amazing from every place on the East Coast as it's by the ocean. Every morning I wake up in the dusk and watch it from my window, nice and warm in my feather sleeping bag waiting for the sun to warm up. I live with the daylight as nights get cold and sand flies are hungry. I brought a decent quantity of French books with me to escape the night! But so far the sky is not cloudy, I'd rather watch the stars. Milky way is like nowhere else and constellations are different, and so many! Gisborne district is one of the last districts in NZ to allow freedom camping on its beaches. There are a few conditions for camping but you'll always be on the best spot, usually right on the beach front, on a thick grass mattress. It's successful as everyone is respectful of the environment and never litter the place after enjoying its beauty. Most of the time you are on your own; that's why it's still very friendly when you meet other campers! A couple of hours further south is little Tokomaru Bay, renowned for it's impressive concentration of rugby players who are or have been part of the fearsome All Black team. Some other Bays situated north and south offer lovely uncrowded beaches and walks. Not much to do if waves are not on. Let's slow down your rhythm and chill out in a sun bathe, have a breathing time and a few walks to enjoy freshness of the forest and smartness of sceneries. Road keeps going to Tolaga Bay, the next town after Toko and last before Gisborne (another hour drive), where you can enjoy the amazing Cooks Cove walkway. I established myself in Anaura bay, north of Tolaga, in a Maori family who opened me their house through the WWOOFing organisation. World Wide Opportunities on Organic Farms is a cultural exchange around organic agriculture, WWOOFers garden about four hours a day and get accommodation and food with the family, plus experiences. I planed to stay a few days but stayed over ten days. The house is a centenarian wooden homestead with a native garden. The father (who's keen on France) his two daughters, and me, were surfing every morning right in front of the house. Kaiaua Beach picks up more swell and was a good option on the smaller days. I also had an amazing session on a secret spot, a right hander reef break, fast and hollow. Louia, the mother, is very active in community life and organises entertainment for the kids. So, me and the other wwoofer, a French girl as well, went to help to the Easter Bunny Party, dressed as a bunny and hunt eggs in the garden! Kids welcomed us with a Haka, a very happy and joyful one which I keep as a great memory. Later on we were invited to a wedding on the property. I discovered that Kiwis get married on the beach! We had a Hangi, which is the Maori's traditional food. A huge fire warms up big stones, which later covered with baskets of meat and veggies. These are cooked for a few hours giving a genuine smoked tast. It's yummy! Everybody was very friendly there and we met a woman who, a couple of days later, introduced us to Tolaga Bay's main Marae. This is a traditional meeting house that welcomes people from the community and their friends and family in every kind of gathering. They can sleep all together under the ancestor's protection, represented by carvings, weavings and paintings. This place has a very strong protective energy which I received with lots of emotion. Every single place I discover is unbelievable. Green is greener, blue is deeper, trees are bigger, sceneries are smarter. Every kilometre I do is another adventure, another great moment in this wonderful country. It's not an isolated event, it's a feeling about every day's life. Both nature and people have enough room to grow together in an healthy way. Three weeks after my departure, I headed for Gisborne. Freshly arrived, I scored great surf in famous Wainui Beach. Punchy and hollow as our beach breaks, when you find good sandbars you're sure to get your surfing fix. About four foot, sunny and warm, just as nice as you would expect it. In the water I met local surfer David Timbs who welcomed me to his place and introduced me to his children Darnelle and Robson. I'm so surprised by Kiwi people, how happy and friendly they are. I'm still enjoying a good time with this family at the moment. [gallery link="file" columns="4"] Version Française / French Version. Clickez ci-dessous. Click Below. East Coast, North Island. J'ai pris la route depuis le Mount Maunganui vers Hick's Bay sur l'East Coast. Quatre heures de routes sinueuses à travers des paysages sauvages m'ont donné un avant-goût de la beauté rebelle de cette partie très peu habitée de Nouvelle-Zélande. La fraîcheur des forêts est rafraichissante dans ces chaudes journées d'été. De nombreuses baies se découvrent au fil des kilomètres, grandioses, somptueuses, extravagantes alors que seuls quelques hameaux jonchent cette longue route. Même si le swell que j'attendais dans cette petite baie n'étais pas rendez-vous, j'ai apprécié l'endroit, confortablement installé dans le creux d'une vallée. La vie y semble paisible, entre pêche et agriculture, et également un peu de tourisme durant l'été. Grâce au conseil d'autres surfeurs, je me suis régalée sur une petite gauche de sable, à l'embouchure d'une rivière qui rendait l'eau fraîche mais la vague creuse et rapide. A l'East Cape, d'incroyables lumières embrasent le ciel dès l'aube avec une improbables combinaisons de roses et de vert. Il s'agit du premier endroit du monde à bénéficier des rayons du soleil chaque jour! En réalité, à peu près partout sur la côte Est j'ai pu observer des levers de soleil magiques car celui-ci se lève sur l'océan. Chaque matin je me réveille à l'aube et observe, bien au chaud dans mon duvet, les couleurs enflammer le ciel jusqu'à ce que le soleil réchauffent la fraîcheur de la nuit. Je vis avec le jour si bien que j'apprécie ma collection de livre en français! Cependant, lorsqu'il fait beau, ce qui est beaucoup plus fréquent que ce que je n'aurais imaginé, je préfère regarder le ciel. La voie lactée est outrageusement lumineuse et les constellations bien plus nombreuses. Les autorités locales de la région de Gisborne sont parmi les dernières du pays à permettre le camping gratuit. Il y a quelques conditions à remplir mais vous êtes assurés d'être au meilleur endroit pour camper, en général juste devant la mer, sur un épais matelas d'herbe. Ce concept est une vraie réussite car les campeurs sont respectueux de l'endroit qu'ils viennent d'apprécier et ne laissent jamais aucun déchet derrière eux. Comme les vacanciers se font rares en cette saison, les rencontres sont d'autant plus chaleureuses et agréables. À deux heures de route se trouve la petite baie de Tokomaru, connue pour l'impressionnante qualité de ses joueurs de rugby. Cinq d'entre eux jouent ou ont joué dans la légendaire équipe des All Blacks. Quelques autres baies situées au nord et au sud offrent des plages désertes et des ballades surprenantes. Il n'y a cependant pas grand chose à faire si les vagues ne sont pas au rendez-vous. Laissez-vous imprégner du rythme, respirez l'air frais de l'océan et appréciez la douceur des après-midi ensoleillée. Des itinéraires pédestres de qualité permettent de découvrir le littoral, les forêts et il y a toujours des points de vue impressionnants. Cooks Cove Walkway compte parmi les meilleurs d'entre eux. Il est situé à Tolaga Bay, a équidistance de Toko et de Gisborne. A Anaura Bay, juste au sud de Toko, je me suis établie dans une famille Maori grâce au programme de WWOOFing (World Wide Opportunities on Organic Farm). Il s'agit d'échanger autour de l'agriculture biologique. Quelques heures de jardinage par jour contre le gîte et le couvert permettent d'être intégrer dans une famille et dans la vie locale. Bien qu'ayant prévu de ne rester que cinq jours, dix jours ont passé sans que je m'en aperçoive. La propriété est constituée d'un jardin centenaire avec un verger abondant et d'une maison en bois gigantesque, de style colonial, âgée de cent vingt ans et disposant de onze chambres! Toute la famille se mettait à l'eau dès le matin, sur la plage abritée juste devant la maison. Précieux moments pour célébrer chaque nouvelle journée, les yeux brillaient et les sourires étaient larges sur les visages. Parfois je m'aventurais sur les plages alentours, plus consistantes, où je surfais toute seule la plupart du temps. Parmi elles; une incroyable droite de reef, rapide, creuse et exigeante mais tellement formidable. Je suis partie un matin et ne suis revenue que le lendemain soir. Les vagues étaient si parfaites que je ne suis pas parvenue à sortir de l'eau! Autant rester sur place et profiter d'une session au lever du jour. Louia, la maman, ne m'en a pas voulu, elle apprécie tellement le surf qu'elle partageait mon plaisir. Elle est très active dans la vie de la communauté, surtout auprès des enfants. Pour Pâques, elle a organisé une chasse aux œufs et une sorte de boom déguisée (en lapin)! Les gamins étaient comme des fous, dansaient partout et débordaient de joie. Nous étions deux françaises à vivre dans cette famille, Florence étant arrivée un peu après moi. Les enfants nous ont fait un Haka pour nous accueillir. Il était particulièrement joyeux et heureux, c'était un moment très fort pour nous deux. Quelques jours plus tard nous avons été invitées à un mariage qui avait lieu dans la propriété. J'ai découvert que l'on pouvait se marier sur la plage en Nouvelle-Zélande et j'ai trouvé ça très romantique. Nous avons mangé un Hangi, qui est une cuisine traditionnelle Maori. Tout les éléments du repas, légumes et viandes, sont rassemblés dans des paniers qui reposent sur des pierres brulantes et sont recouverts de terre. Il en ressort une saveur fumée unique et délicieuse. Parmi de très agréables rencontres, une femme nous a proposer de nous faire visiter le principal Marae de Tolaga Bay. Il s'agit d'une sorte d'auberge qui accueille les membres d'une famille reliée au Marae et leur amis pour toutes sortes d'occasions (anniversaire, décès, mariage...). Ils peuvent dormir tous ensemble dans cette maison sous la protection des ancêtres représentés par les sculptures et des éléments représentés par les vanneries. L'énergie de cet endroit est très puissante, très protectrice. J'ai eu du mal à retenir mon émotion face à la beauté et à la force de cette tradition. Chaque endroit que je découvre est insensé. Le vert est tellement plus vert, le bleu tellement plus profond, les arbres tellement plus gros, les paysages tellement plus majestueux... Il y a toujours une personne adorable avec qui échanger, le cœur sur la main pour me faire partager son amour de la nature et son humanité. L'homme et la Nature évoluent dans un respect mutuel qui, je le souhaite, pourra perdurer. Trois semaines après mon départ du Mount, je débarque à Gisborne sous un soleil de plomb. A peine arrivée, je score un superbe Wainui Beach, connue pour ses vagues creuses et rapides, proches de celles que nous avons dans les Landes. Il s'agit de trouver le bon banc de sable et il est certain de se régaler. A l'eau je rencontre un surfeur local, David Timbs, qui me présente ses enfants et m'invite à garer mon van chez lui. Je suis impressionnée par tant d'hospitalité. Ils me font découvrir les curiosités de la région, nous surfons ensemble. Je suis encore avec eux pour le moment, j'apprécie l'atmosphère chaleureuse de cette famille.